Les boeufs

Qui sont les Bœufs ?

les_Boeufs1977

Le groupe de rock « les Bœufs » a été constitué en 1975 par cinq valeureux membres de la promo 74, par ordre alphabétique : Michel Avenas (claviers), François Bertrand (guitare), Patrick Clément (batterie), Frédéric Cordelle (basse), Pascal Eynard (guitare et chant).

Les locaux des Boeufs

C’est dans un haut lieu d’excellence scientifique, les ex-laboratoires de physique nucléaire du professeur Louis Leprince-Ringuet, que l’Administration de l’X affecta des locaux aux Bœufs pour leurs répétitions.

La vie des Boeufs

Moins de deux ans, de 1975 à 1977, il n’aura pas fallu plus aux Bœufs, groupe mythique de chez mythique, pour graver son nom dans le Hall of Infames de cette période charnière du milieu des années 70.

Le 30 avril 1976, les Bœufs donnèrent leur premier concert au Styx, concert annoncé par l’affiche originale reproduite ci-dessous.

StyxLe premier concert des Bœufs le 30 avril 1976 (collection particulière)

Les faits de gloire des Bœufs

Suivirent un certain nombre de représentations dans d’autres écoles de la région parisienne, mais sans conteste possible la plus prestigieuse représentation fut celle du Bal de l’X 76, le 30 novembre 1976, à l’Opéra Garnier. Ainsi qu’en atteste le programme ci-dessous, pour l’occasion le groupe adopta comme nom la traduction anglaise « The Oxen », pluriel irrégulier jugé en la circonstance plus digne et moins trivial que le mot français. La tenue de scène, à savoir le T-shirt de sport de l’X, fut imposée par une Direction de l’école hostile au mélange des genres, et entre chaque session chacun devait donc se changer en vitesse pour retrouver le Grand Uniforme et les groupies. Assurés du soutien de leurs fans, The Oxen se livrèrent totalement ce soir là.

BalX76Extraits du programme du Bal de l’X 1976 (collection particulière) 

La fin glorieuse des Boeufs : un disque collector

Le groupe, qui arrivait à se faire payer pour chaque concert, finit par amasser un petit pactole et, le moment de la séparation arrivant inéluctablement, se posa la question de savoir quoi faire de cet argent. L’idée du disque s’imposa comme une évidence, pour graver dans le vinyl un message à la postérité.

En janvier 1977, juste après leur dernier concert donné à Normale Sup Sèvres, les Bœufs entrèrent donc en studio d’enregistrement, en l’occurrence le Lactamme, le laboratoire d’audiovisuel de l’X.

Sous le titre, « Pour l’appétit, les sens et le boire », irrévérencieux et hédonique plagiat de la devise de l’X, ce 33 tours comporte une face de reprises et une face de créations originales.

Cinquante exemplaires en ont été tirés, ce qui en fait le collector le plus recherché de toute l’histoire du rock, comme pourrait le confirmer Philippe Manœuvre.

Disque Boeuf Collector

Pochette du disque : de gauche à droite, Frédéric Cordelle, François Bertrand, Pascal Eynard, Patrick Clément, Michel Avenas, photos de Bernard Rioult (74)

Texte de Michel Avenas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.